Qui est Mallet-Stevens ?

Qui est l'architecte derrière la villa Cavrois ?

Robert Mallet-Stevens débute sa carrière en 1907. Marqué par l'architecture de Josef Hoffman et de la Sécession viennoise, il se distingue dès ses études à l'Ecole spéciale d'architecture en défendant une vision moderne et rationnelle de l'architecture, qui refuse l'ornement.

Portrait de Robert Mallet-Stevens

modernité

Dans les années 1920, Mallet-Stevens, architecte curieux et polymorphe, œuvre dans divers domaines : pour l'industrie et le commerce, il dessine des vitrines et des magasins. De cette expérience, il garde une conception novatrice de la lumière qu'il traite comme un matériau à part entière.
Parallèlement, il réalise les décors d'une vingtaine de films, parmi lesquels L'Inhumaine (1924) et Le Vertige (1927) de Marcel L'Herbier. Il y développe une vision du décor intérieur comme mise en scène de la psychologie des personnages.

L'exposition de 1925 met Mallet-Stevens sur le devant de la scène : l'architecte signe plusieurs pavillons et aménagements, qui tranchent par leur modernité, comme le pavillon du tourisme. Le square cubiste, créé avec les frères Martel crée le scandale.

Légende : Galeries des ensembles mobiliers à l'exposition Internationale des Arts décoratifs et industriels à Paris. 
Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes 1925.
Jardin de l'habitation moderne de Mallet-Stevens avec les fameux arbres "cubistes" (en béton) des frères Martel.

 

ARCHITECTURE DOMESTIQUE BOURGEOISE

Le nom et l'œuvre de Mallet-Stevens restent essentiellement attachés à l'architecture domestique bourgeoise. En 1922, Paul Poiret lui commande une villa, qui reste inachevée. Entre 1923 et 1928, il conçoit une résidence pour le Comte de Noailles à Hyères. Au même moment, il réalise un ensemble d'habitation pour la rue qui porte son nom, dans le XVIe arrondissement de Paris.

Vue d'ensemble extérieure de la villa des frères Martel avec Joël Martel Villa des frères Martel (atelier de sculpteurs) ; 10 rue Mallet-Stevens, 16è arrondissement. vers 1927

Légende : Vue d'ensemble extérieure de la villa des frères Martel avec Joël Martel.
Villa des frères Martel (atelier de sculpteurs) ; 10 rue Mallet-Stevens, 16è arrondissement. Vers 1927.

La villa Cavrois, construite entre 1929 et 1932, marque l'aboutissement de sa pensée : grâce à la confiance que lui accordent Paul et Lucie Cavrois, Mallet-Stevens réalise un chef-d'œuvre, concevant à la fois le bâtiment, ses aménagements intérieurs et son mobilier, ainsi que le parc.

Toute sa vie, Mallet-Stevens œuvre en faveur d'une architecture véritablement moderne. Ses nombreux écrits, qui défendent les réalisations de ses contemporains, en témoignent. Cet engagement se traduit également par la création de l'Union des Artistes Modernes (1929) et de la revue L'architecture d'aujourd'hui, que Mallet-Stevens contribue à fonder et dans lesquelles il occupe une place importante.

Au tournant des années 1930, Mallet-Stevens est, avec Le Corbusier, l'un des architectes les plus en vue. En dépit de son importance dans la construction d'une pensée architecturale moderne, son travail tombe peu à peu dans l'oubli après sa disparition en 1945.

.

> Découvrir l'histoire de la villa Cavrois