La salle à manger des parents

La salle à manger des parents communique avec le hall-salon par une paroi coulissante. Comme dans la pièce attenante, une immense baie vitrée ouvre sur le parc. 

Le choix de matériaux précieux (poirier, marbre) et la sobriété de leur mise en œuvre illustre le raffinement des pièces d'apparat pour lesquelles, comme dans le reste de la maison, Mallet-Stevens a dessiné l'intégralité du mobilier et le moindre détail du décor. On y décèle des réminiscences du Palais Stoclet, conçu par Josef Hoffmann en 1905, dont le luxe et la solennité avaient frappé Mallet-Stevens.

Page 22 du "Une Demeure 1934", Boulogne, Ed. de l'Architecture d'Aujourd'hui, 1934.

LA POLYCHROMIE

Le coloris beige des murs s'accorde au marbre de Suède qui décore les murs et fait écho aux teintes du parc. D'autres peintures, dont des traces ont été retrouvées exclusivement dans certaines pièces (la chambre de jeune homme par exemple), témoignent d'un emploi de couleurs vives dans le style De Stijl.

LE MARBRE VERT DE SUÈDE

Mallet-Stevens refuse l'ornement mais accorde un grand soin au choix des matériaux et à leur mise en œuvre. Le sol et la partie inférieure des murs de la salle à manger sont couverts de marbre de Suède coupé dans le lit, de façon à faire apparaître des motifs de « vagues ». Lors de la restitution, une attention particulière a été apportée au choix des plaques et à leur pose pour se rapprocher au plus près de l'état historique de 1932.

LE MOBILIER

Les meubles de la salle à manger sont en poirier noirci et vernis. Mallet-Stevens a dessiné la quasi-totalité du mobilier de la demeure, ne faisant appel à ses collaborateurs habituels que de façon exceptionnelle. Les meubles sont pensés pour s'adapter à la fonction et au décor de chaque pièce : ici, les formes élégantes et massives soulignent la solennité de la pièce.

Villa Cavrois, rez-de-chaussée, salle à manger

L'ÉCLAIRAGE

Pour les luminaires, Mallet-Stevens fait appel à André Salomon, ingénieur éclairagiste, avec qui il a déjà collaboré alors qu'il travaillait à l'aménagement de magasins. Ensemble, ils exploitent les possibilités de l'éclairage indirect intégré, ce qui est totalement novateur dans l'architecture domestique. Pour la salle à manger, ils conçoivent un réflecteur en staff sous lequel est fixé un long rail arrondi en aluminium poli. Les volumes du caisson créent un rythme et ainsi la lumière devient un matériau à part entière.

LE MIROIR

Placé au-dessus su buffet, le miroir a une double fonction : il agrandit l'espace tout en faisant entrer la nature dans la pièce. Ainsi, tous les convives, quelle que soit leur place, peuvent apercevoir le parc.

Villa Cavrois, rez-de-chaussée, salle à manger

.

Découvrir l'histoire du monument
> En savoir plus sur le parc, la façade ou la cuisine
Comment a-t-on restauré la villa Cavrois ? 

Visiter la villa Cavrois